La République centrafricaine, aussi appelée Centrafrique, est un pays d’Afrique centrale.

Un vaste pays avec une population d’environ 5 millions d’habitants dont la majorité est chrétienne.

En 2013, les tensions entre la population chrétienne et la population musulmane grandissent après la prise de pouvoir de la Seleka. Lorsque débute la troisième guerre civile centrafricaine, le terme d’anti-balle AK est étendu aux insurgés, majoritairement chrétiens et animistes. Les anti-balle AK attaquent les forces de la Seleka et commettent également des massacres contre des civils musulmans, comme celui de Boali ou de Bohong.

Les Nations Unies rapportent que la quasi totalité des 436 mosquées de la République Centrafricaine ont été détruites par des mois de violents combats entre chrétiens et musulmans.

Au moins 5000 personnes ont été tuées depuis que la République Centrafricaine a explosé dans la violence sectaire sans précédent en Décembre 2013. Près de 1 million des 4,5 millions d’habitants du pays ont été déplacés. La plupart de ceux qui ont fui sont musulmans.

L’ambassadrice des Etats-Unis aux Nations Unies, Samantha Power, a visité le quartier musulman dans la capitale, Bangui, et décrit les résidents du tristement célèbre KM5 comme «une population terrifiée.”
Certaines femmes musulmanes, effrayées à l’idée de quitter la communauté, tout en portant leur voile, choisissent de donner naissance à leur domicile malgré les risques de complication.

Comment aider nos frères et soeurs pris sous le feu des anti-balle AK et celui de la population qui n’a qu’un seul but… Exterminer tous les musulmans du pays?




Parce que la Ummah est notre priorité, nous prenons tous les risques pour elle..."

C’est avec ses mots que l’association Miséricorde s’envole pour Bangui.

Arrivés au quartier du KM5 où les musulmans survivants sont entassés, nous découvrons l’horreur. Nous ne savons par où, ni par qui commencer. Nos frères n’ont plus de force, nos soeurs n’ont plus d’espoir. La terreur qui règne est palpable. L’angoisse omniprésente.

Nous entamons la distribution alimentaire et chaque famille reçoit 50 kilos de riz ainsi que 5 litres d’huile pour parer à l’urgence. Aux abords de la mosquée, transformée en centre pour les réfugiés, nous rencontrons une petite soeur portant 2 matelas sales et vétustes. Elle est orpheline, ses parents ayant été assassinés, et, à l’âge de 8 ans à peine, se retrouve avec ses petites soeurs à charge, dans ce pays où les hommes ont décidé de tuer même les bébés dans le ventre de leurs mères si ces derniers sont musulmans.

Deux distributions sont effectuées dans différentes mosquées du KM5, ainsi que dans une madrassa aménagée pour accueillir des familles et des personnes âgées qui ont fuit les tueries mais nous apprenons que des frères et soeurs sont restés chez eux. Tétanisés par la peur de se faire décapiter à coup de machette après avoir subit de nombreuses violences et mutilations, ils ne sortent jamais ! Ce qui entend qu’ils n’ont pas de quoi se nourrir, et aucune association ou ONG ne s’est à présent rendu à eux. Nous voilà donc partis pour leurs domiciles afin de leur offrir, à eux aussi, tout simplement de quoi se nourrir. Vous donnez, nous livrons !!!

Total de la mission 3 tonnes distribuées par la Grâce d’Allah Azawajal et par la cause de vos dons !

Lors de notre action en urgence nous en avons profité pour prendre avec nous plus de 40 kilos de médicaments, ce qui a permis de faire des centaines de consultations et administrations de soins par notre docteur sur place à la Mosquée Atik au KM5, à la paroisse Fatima, ainsi que dans différents quartiers de Bangui.

2014: Opération Ramadhan à Boda.

Vos dons redonnent le sourire et l’espoir.

Il nous a fallu deux jours de voyage intense en émotion, avec une escorte armée pour atteindre le village de Boda qui se situe à 200 kms au sud ouest de Bangui.

Lorsque nous arrivons au village, sous une chaleur poussiéreuse et écrasante, quelques villageois s’approchent, alors que d’autres, apeurés par la venue d’étrangers et de l’armée, nous observent de loin.
Nous expliquons qui nous sommes, et la raison de notre venue. Le bonheur et le soulagement se lisent dans les yeux de nos frères et soeurs qui n’avaient, jusqu’à lors, jamais vu d’association musulmane et n’avaient jamais reçu d’aide de la Communauté !

Vous êtes les premiers à leur porter assistance en ce mois Sacré et Béni de Ramadhan. Ce sont 13 tonnes de denrées alimentaires qui leurs sont remises.

Profondément émus par le douloureux quotidien de nos frères et soeurs, notre équipe reprend la route pour Bangui au mois de décembre. Vos dons sont alors transformés en 5 tonnes de riz pour nourrir les Musulmans qui sont réfugiés à la mosquée centrale du PK5. Vous donnez, nous distribuons !!!

Nous quittons à nouveau la Centrafrique le coeur meurtri de savoir nos familles exposées à une telle violence et une aussi grande insécurité.

Les photos de Centrafrique