Ethiopie

L’Ethiopie est le pays le plus pauvre de la corne africaine, célèbre pour ses problèmes de sécheresse et de famine. De très rares ONGs ont pu accéder à ce pays dévasté depuis des dizaines d’années.

En 1985, la famine avait fait déjà des milliers de victimes. Les images d’une aviation internationale parachutant de la nourriture à la population affamée ne peut pas disparaître de la mémoire de l’humanité.

L’Ethiopie actuelle, ancienne Abyssinie, a une place d’importance dans l’histoire de l’Islam et des Musulmans. Le Roi Négus fût le premier a accepté l’émigration des Musulmans dans son pays alors que le peuple des Qouraych tentait de les exterminer, et il leur offrit l’asile et la protection.

Au mois d’Août 2015, l’Association Miséricorde décide de partir en mission, destination les villages de l’Ethiopie afin d’apporter de l’aide humanitaire à la population musulmane locale.

Accompagnés de nos partenaires locaux, nous prenons la route pour les villages reculés. Alors que nous apercevons sur le côté du chemin que notre véhicule emprunte quelques tas de bois et de tôle, le chauffeur s’arrête. Intrigués, nous demandons quel est le problème…

Aucun problème. Nous sommes arrivés au premier village! Ces quelques amas de ferraille et de bois mêlés sont en fait les habitations de nos frères et de nos soeurs. Nous descendons d’un pas non assuré de notre véhicule, et sous la chaleur écrasante du désert éthiopien, tout nous apparaît tel un mirage. Les questions fusent dans notre esprit, mais aucun mot ne sort tant le choc est fort. Le bruit du moteur a attiré quelques enfants hors de leurs demeures, mais ils n’osent s’avancer vers ces étrangers aux visages si particuliers.

Notre guide nous présente au chef du village, et nous gagnons la confiance de la population.

L’émotion est à son apogée. Nos frères et soeurs vivent sous 50 degrés C, sans eau, sans nourriture et dans un environnement hostile à la vie humaine. Nos rencontrons des hommes âgés, des femmes enceintes, et des frères d’une maigreur qui paraît irréelle.

Lakdar, président l’association témoigne:

Avec les plusieurs pays où je me suis rendu en tant qu'humanitaire (Syrie, Birmanie, Palestine, Centrafrique, Guinée), par Celui qui détient mon âme entre Ses mains que je n'avais jamais vu ca ! "
Je n'ose pas et j'ai honte de pleurer devant ces frères et soeurs aussi pauvres et maigres, je ne veux pas les choquer. Cela fait plusieurs jours que je n'arrive plus à manger, je me nourris juste pour ne pas faire de malaise avec ces fortes chaleurs."



La mission #Abyssinia

Le Prophète (que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « tout croyant qui nourrit un croyant affamé, Allah le nourrira des fruits du paradis » (rapporté par Tirmidhî).

Après avoir rencontré plusieurs villages, la campagne commence et la mobilisation des musulmans s’accélère déjà…les premiers dons arrivent, et après quelques jours votre solidarité fait qu’une pluie de dons s’abat sur l’association al hamdu liLlah !

Nous achetons des sacs de riz par centaines, ainsi que de l’huile et des paquets de dattes fraîches que nous distribuons aux villages les plus affectés par la pauvreté. Les habitants n’en reviennent pas… Vous ne pouvez pas imaginer à quelle point vos dons sont un espoir et un soulagement pour eux, dans ce pays où le bétail aussi succombe à la chaleur, la déshydratation et la famine !

Nous distribuons les tonnes de nourriture que vos dons ont pu offrir à cette partie de la Ummah qui se meurt, délaissée dans ce pays aride, et nous faisons le serment de tout mettre en oeuvre pour revenir les aider avec la permission d’Allah.

Lorsque nous quittons le pays, c’est une grande partie de notre coeur qui reste sur place, à leurs côtés, afin qu’ils ne soient plus jamais oubliés.

Les photos d'Ethiopie