L’eau est source de vie. Alors que le corps humain peut résister 40 jours sans nourriture, il ne peut se passer d’eau plus de 3 jours…
Mais sans eau, pas non plus d’agriculture, de plantes, de légumes… Pas non plus d’hygiène !

Lors de notre premier voyage en Guinée, alors que l’équipe effectue une distribution de denrées alimentaires, nous constatons le rude quotidien de nos familles africaines. Il fait chaud. Très chaud ! Et nos soeurs et nos enfants ont la responsabilité d’alimenter les villages en eau. En fonction du village, c’est entre 4 et 40 kilomètres par jour qu’ils doivent marcher pour obtenir de l’eau potable, qu’ils doivent ramener en portant les récipients sur leurs dos et sur leurs têtes. Non seulement cela est épuisant et les dangers de la savane sont omniprésents, mais de surcroît cela se fait au sacrifice de la scolarité des plus jeunes!

Une évidence s’impose à nous. Nous nous devons de venir en aide à ces frères et soeurs en apportant ce nouveau souffle de vie dans leur village en y implantant un puits !

L’Association Miséricorde prend pour objectif de construire le maximum de puits possible pour la population souffrante du manque d’eau sur place.

AQUAFRICA est né !

Tout au long de l’année, l’association collecte les dons et se rend en Guinée Conakry à la saison sèche.

Chaque euro compte. les équipes locales sont choisies en fonction de leurs compétences et du devis qu’ils nous proposent.

Les études hydro-géologiques sont effectuées pour l’implantation des puits. Une fois le site sélectionné, les travaux débutent. Les premiers coups de pioche, puis le trou se creuse de plus en plus; les buses en ciment sont construites, et descendues au fur et à mesure par les équipes.
La dalle est posée, la pompe installée, et les autours du puits sécurisés afin de limiter l’accès et de garder l’endroit propre.
L’eau peut enfin surgir par la Grâce d’Allah !!!

Un comité de gestion est mis en place, géré par les villageois eux-mêmes afin de veiller à l’entretien de cet outil précieux. Avec l’aide de partenaires locaux, la sensibilisation sur l’hygiène, le transport et le recyclage de l’eau est promue. La pérennisation de ce projet passe par la formation des générations actuelles et futures et a pour but de mettre en place un travail de développement durable.

Chaque goutte d’eau qui découle de chacun de ces puits sert à abreuver des gens, des animaux, mais également redonne la vie à une agriculture locale qui permet aux villages une auto-suffisance.
Ce merveilleux projet permet également à tous les habitants de se purifier avant de prier !!!
Les enfants retrouvent le chemin de l’école et les femmes ont plus de temps à consacrer à leur éducation , ainsi qu’à la lecture du Coran.

D’après Abû Hurayra (qu’Allah l’grée), le Prophète (Paix et Bénédictions d’Allah sur lui) a dit :
« Lorsque le fils d’Adam vient à mourir, tous ses actes sont interrompus, hormis trois choses : une aumône toujours en cours, une science dont les autres bénéficient et une progéniture pieuse qui invoque Dieu pour lui.»
Muslim, Abû Dâwûd, At- Tirmidhî, An-Nasa’i et Ibn Mâja




Depuis 2013, la campagne ‪#‎Aquafrica est lancée. Le prix de revient d’un puits est de 6500 euros.

Certains frères et soeurs ont pu offtir un puit entier.

Cependant, afin de permettre à chacun de participer et de bénéficier des bienfaits d’une aumône continue, nous avons lancé le forfait #SadaqaJariya, et nous regroupons 100 personnes qui contribuent à hauteur de 65 euros chacune pour creuser, ensemble, un puits.

Tous les montants restent les bienvenus et chaque euro a son importance. Ce sont les petites rivières qui font les grands fleuves, et les petits dons qui font les grands puits!

A l’heure actuelle, 18 puits et 1 captage de source avec robinetteries sur borne fontaine en ‪#Afrique